Les avantages des groupes de soutien en ligne

Si l’on considère les avantages des groupes de soutien par les pairs en ligne, les bénéfices sont nombreux. La structure en ligne du groupe permet aux gens d’exprimer leurs sentiments et de fournir des commentaires constructifs, mais l’absence de responsabilité peut être frustrante. Les groupes de soutien en ligne peuvent également contenir des informations erronées. Cela peut être un gros inconvénient, surtout lorsqu’il s’agit d’informations médicales. Toutefois, il convient également de souligner que les interventions de soutien par les pairs en ligne peuvent aider les patients.

Groupes de soutien en ligne synchronisés

Les groupes de soutien en ligne synchronisés présentent de nombreux avantages, notamment la possibilité de partager des ressources avec tous ceux qui souhaitent en savoir plus. Une étude récente publiée par Laura S. Agnew de l’université de Caroline du Nord à Chapel Hill a montré que les groupes en ligne favorisent la circulation d’informations importantes plus efficacement que les réunions en personne. Les ressources stockées numériquement peuvent être partagées et conservées pour référence ultérieure, sans que les organisateurs de réunions aient à faire des photocopies papier.

Outre les avantages mentionnés ci-dessus, les groupes de soutien en ligne présentent également certains inconvénients. En raison de la nature virtuelle de ces groupes, les membres du groupe peuvent ne pas être en mesure de lire le langage corporel. Cela peut réduire l’efficacité du groupe, surtout si les membres ne se trouvent pas au même endroit les uns des autres. En outre, il peut également être difficile d’exprimer des sentiments chaleureux ou de la chaleur lorsqu’on parle dans des forums en ligne. En outre, les réunions en ligne peuvent connaître des problèmes techniques et des distractions. Tous ces facteurs peuvent présenter un risque pour les histoires sensibles.

Les interventions de soutien par les pairs en ligne améliorent la santé des patients

Des données récentes suggèrent que les interventions de soutien par les pairs en ligne peuvent améliorer la santé des patients. Selon une étude, les participants à des interventions de soutien par les pairs ont fait état d’une amélioration de leur état de santé, notamment en ce qui concerne l’observance du traitement et la qualité de vie. Les chercheurs ont également observé des améliorations significatives dans l’engagement du patient dans les services ambulatoires de santé mentale. Ils ont également noté que la présence de spécialistes du soutien par les pairs avait tendance à améliorer les performances cognitives des participants. Il est donc nécessaire d’examiner l’efficacité des interventions de soutien par les pairs en ligne.

Une enquête a également révélé que les communautés de soutien par les pairs en ligne ont le potentiel de collaborer avec les soins formels. En outre, les répondants ont indiqué qu’ils sont susceptibles d’utiliser les communautés de soutien par les pairs plus d’une fois par jour. La fréquence d’utilisation a été associée à un impact positif sur la santé des patients, et le nombre de personnes utilisant les communautés de soutien par les pairs en ligne a augmenté de 50 %. De même, le nombre de participants qui ont utilisé plus fréquemment les plateformes de soutien par les pairs en ligne ont signalé une amélioration de leur santé mentale.

Distance et conflits d’horaires

Les membres des groupes de soutien en ligne ont la possibilité d’accéder à des conseils et à d’autres ressources à leur convenance. La confidentialité offerte par les groupes en ligne est précieuse lorsque la stigmatisation et d’autres problèmes rendent le conseil et l’information difficiles pour les individus. Il est également important de limiter au maximum les activités telles que la participation à des groupes de soutien en ligne lorsque l’on utilise les ordinateurs appartenant aux employeurs. Cependant, il est possible pour les employeurs de surveiller les activités et les transmissions informatiques, les membres doivent donc éviter cette pratique autant que possible.

Les groupes de soutien en ligne peuvent fonctionner comme une composante thérapeutique d’un plan de traitement complet de la santé mentale ou comme le seul système de soutien pour certains membres. Comme les membres n’ont pas besoin de se déplacer pour assister aux réunions, ces groupes attirent une variété de personnes qui, autrement, ne pourraient pas bénéficier d’un soutien social régulier. Les membres insatisfaits rapportent qu’ils reçoivent un sentiment de validation et de soutien. D’un autre côté, ils font également état de frustrations dues à des problèmes de technologie et à un manque de repères visuels.

La désinformation peut être partagée dans les groupes de soutien en ligne

Parmi les personnes qui partagent la désinformation, celles qui ont un faible taux d’alphabétisation numérique sont plus susceptibles de le faire. Les personnes qui partagent beaucoup de désinformation sont également plus susceptibles de déclarer avoir des attitudes préexistantes correspondant à celles des personnes qui diffusent la désinformation. En outre, ces personnes étaient plus susceptibles d’être jeunes, de sexe masculin et d’avoir moins de caractéristiques que les personnes ayant un niveau d’éducation plus élevé. Si l’exposition préalable à la désinformation peut être associée à un partage plus important de la désinformation, ces résultats n’impliquent pas que l’exposition préalable à l’information propage une culture du mensonge.

Une vaste étude publiée dans Psychological Science en 2005 a révélé que les groupes de soutien en ligne peuvent être un foyer de propagation de la désinformation. Une étude a révélé que les utilisateurs de Facebook qui partageaient des messages de désinformation étaient plus souvent des hommes que des femmes. Cette constatation est surprenante, car on ne s’attendait pas à ce que le sexe joue un rôle aussi important dans la diffusion de fausses informations. Il s’agit d’un cas de chambre d’écho. Les personnes qui font partie d’un groupe ont tendance à partager les mêmes idées, et ces personnes transmettent des informations erronées aux autres membres.